Tag Archives: Moncef Marzouki

Tunisie : pour qu’il y ait un avant/après Chokri Belaïd

Par Aïcha Gaaya – 21 mars 2013

Source : melty.fr

Source : melty.fr

Cette semaine, les tunisiens ont rendu un dernier hommage à l’opposant Chokri Belaid, à l’occasion du Quarantième[1] jour de son exécution par balles, sous les yeux de sa veuve Basma Khalfaoui et de ses deux filles. Ce premier assassinat politique- outre celui du militant Lotfi Naguedh du parti Nida Tounes, l’Appel de la Tunisie, tabassé à mort lors d’un meeting[2] – a secoué la population et plongé le pays dans ce qui semble être sa plus grave crise politique depuis la fuite du président déchu Ben Ali. L’état de choc était extrêmement perceptible au sein de la population, les tunisiens étant descendus par centaines de milliers dans tout le pays pour crier leur colère et leur désarroi. Continue reading

Advertisements

Leave a comment

Filed under Français, Tunisia

Tunisie- La Troïka et l’opposition, contre vents et marées

Par Aïcha Gaaya – 8 mai 2012

Crédit photo AFP

Source : AFP

Près de six mois après un scrutin historique, la Tunisie tente de s’engager dans la voie de la démocratie, affrontant les obstacles et faisant face aux nombreux défis que ce processus implique. Le paysage politique a été bouleversé, passant de la dictature du Parti unique que menait le RCD à un éclatement en une centaine de partis au lendemain du 14 Janvier. Divisant les tunisiens, le triumvirat formé par Ennahdha, ainsi que deux partis du centre-gauche, le Congrès Pour la République et Ettakatol, a été qualifié d’ « alliance contre-nature » par ses détracteurs, et de « nécessité » louable par ses partisans, dans le dessein de contourner l’écueil périlleux d’un bloc monolithique qui s’emparerait seul des rênes du pouvoir. Le curseur des revendications lors des évènements ayant conduit à la destitution de Ben Ali se situait à gauche, les urnes ont pourtant tranché pour la formation conservatrice, qui obtint la majorité relative. La Tunisie post-14 Janvier se gouvernera donc au centre. Continue reading

Leave a comment

Filed under Arab Spring, Français, Tunisia

Moncef Marzouki, la transgression en politique

Par David Apelbaum – 10 novembre 2011

Moncef Marzouki. Source: http://www.letemps.ch

Au lendemain des élections de l’Assemblée Constituante tunisienne, l’omniprésence médiatique du parti islamiste Ennahda – certes justifiée par sa victoire incontestable, avec 91 sièges sur les 217 que comptera la future assemblée[1] – a laissé dans l’ombre un important acteur de ces élections : Moncef Marzouki, président du Congrès pour la République, formation arrivée seconde avec 30 sièges. Fort de cette seconde place, de plus de trente ans d’opposition, d’un exil prolongé, et de son indéniable charisme tribunicien, Marzouki est assurément l’un des hommes forts de la future Constituante – et, depuis sa déclaration de candidature le 17 janvier 2011, un prétendant sérieux au poste de Président de la République. Continue reading

3 Comments

Filed under Arab Spring, Français, Tunisia