Tag Archives: Tunisie

L’opportunisme islamiste en Tunisie : vers le hijack d’une révolution ?

Par Aïcha Gaaya – 29 juillet 2011

Rached Ghannouchi

Islamistes. Voilà un mot qui en effraie plus d’un aujourd’hui, à tort ou à raison. Se revendiquant terre de tolérance depuis des millénaires, la Tunisie ne pensait pas un jour avoir à composer avec cette entité qu’on peine souvent à définir. Mais l’expérience démocratique suppose que la voie doive aujourd’hui être ouverte à tous les tunisiens, quel que soit leur bord politique. Dès lors, le parti Ennahda s’est attelé à une lourde tâche, celle de se modeler une nouvelle réputation, et de chasser les fantômes des expériences précédentes, algérienne pour n’en citer qu’une. Seulement a-t-il réellement fait son mea culpa ? Continue reading

6 Comments

Filed under Arab Spring, Français, Tunisia

Des idéaux au concret en Tunisie : interview avec l’association Al-Iltizam Assiyassi

Interview – 16 juin 2011

L'Engagement Politique - الإلتزام السياسي

La Révolution du Jasmin avec la chute de Ben Ali, symbole d’un système autoritaire et policier, a permis l’émergence d’un véritable espace public et l’affirmation libre de la société civile tunisienne. Elle a initié une vague inédite de contestations et révoltes dans les pays arabes, brisant la logique répressive et encourageant la prise de conscience politique et l’espoir de devenir acteur du changement.

Cette révolution a laissé un vide propice au débat, aux concertations collectives et à la réflexion sur la nature du régime et sur le chemin que les tunisiens souhaitent emprunter. Elle s’est accompagnée d’un nouveau rapport au politique et a stimulé la prise d’initiative, l’esprit civique et l’engagement politique.

C’est dans ce cadre qu’a vu le jour l’association Al-Iltizam Assiyassi  (l’Engagement Politique) Continue reading

Leave a comment

Filed under Arab Spring, Interview, Tunisia

Tunisie- Il était une fois… une révolution ?

Par Aïcha Gaaya – 12 mai 2011

Le 14 Janvier 2011, la nouvelle était tombée comme un couperet, déclenchant une vague d’euphorie sans précédent: Ben Ali, après plus de 23 ans de règne sans partage, fuyait le pays d’Hannibal en quête d’une nouvelle terre d’asile. Le peuple tunisien avait arraché sa victoire, au prix de larmes et du sang encore chaud qui tachait encore le macadam des rues de Tunis. Les plus optimistes s’enthousiasmaient, pensant que la page de la violence et de la répression aveugle avait été tournée. Le pays alors à genoux, paraissait avoir recouvert une partie de sa dignité. Les images des martyrs de la révolution passaient en boucle sur la chaine de la télévision nationale, les portraits de Ben Ali était arrachés, brûlés, et les places du 7 Novembre renommées places Mohamed Bouazizi. Continue reading

1 Comment

Filed under Arab Spring, Français, Tunisia